Les internautes français ont fait preuve de générosité, sûrement l’effet Noël… Il y a quelques jours, la Quadrature du Net tirait le signal d’alarme : par manque de fonds, son existence à court terme était menacée.

« S’il n’y a pas au minimum 45.000 euros de dons supplémentaires d’ici
au 4 janvier 2015, il serait irresponsable pour nous de continuer à
faire des dépenses. », expliquait son fondateur Philippe Aigrain, Et en réalité, pour assurer un
fonctionnement normal au long de l’année 2015, la Quadrature aurait
plutôt besoin de 85.000 euros supplémentaires. 

« C’est un peu le dernier coup de semonce » précisait à ZDNet.fr Adrienne
Charmet-Alix, coordinatrice des campagnes de la quadrature « On est
difficilement arrivés à récolter 40.000 euros et on est constamment sur
le fil en terme de budget ».

Après une nouvelle campagne de dons, c’est le soulagement avec plus de 150.000 euros récoltés en quelques jours. « La Quadrature du Net remercie très chaleureusement les 6000 donateurs qui ont répondu à son appel. », peut-on lire dans un communiqué.

Quel modèle économique ?

« Cette fantastique mobilisation va nous permettre de nous concentrer, pour 2015, sur les combats essentiels de La Quadrature du Net : liberté d’expression, neutralité du Net, données personnelles, surveillance et vie privée, réforme du droit d’auteur, lutte contre les traités internationaux dangereux pour les droits fondamentaux, etc », poursuit l’association qui refuse tout financement public afin de garantir son indépendance.

Révélée pendant les débats autour de la loi Hadopi, l’association la
Quadrature du Net s’est développée au cours des dernières années et
compte aujourd’hui 4 emplois à temps plein et un mi-temps. La majorité
de ses financements est donc uniquement liée aux dons des partisans de
l’association et la quadrature n’entend pas revenir sur ce modèle
économique. « On ne peut pas uniquement se reposer sur des bénévoles
pour assurer un travail quotidien de veille sur les sujets numériques,
qui sont de plus en plus nombreux » nous explique Adrienne Charmet-Alix.

Et maintenant ? La Quadrature devra gérer avec soin son budget afin d’assurer sa pérennité car l’appel aux dons ne pourra pas fonctionner à l’infini. D’autant plus que ce n’est pas la première fois qu’elle fait face à des
difficultés financières comparables : il y a trois ans déjà, l’association
s’était retrouvée le couteau sous la gorge et avait tiré une première
fois la sonnette d’alarme pour assurer sa survie.

L’idée serait-elle de trouver des sources de revenus ? « Il faut
être réaliste, on n’a rien à vendre. On a néanmoins mis en place un
système de dons récurrents pour ceux qui peuvent se le permettre, ce qui
pourrait nous assurer une certaine visibilité budgétaire » explique
Adrienne Charmet-Alix.

Posté dans Actualités Mots clés: ,
http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892384_internet_earth.png

UNE VISION

Promouvoir l’innovation technologique au service du développement des entreprises africaines en s'appuyant sur une large communauté d'experts en matière de NTIC.

http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892378_download_box_blue.png

DES PACKS INNOVANTS

Constitués à partir de références significatives et d'un ensemble de solutions et démarches "opérationnelles" adaptées à vos besoins (métiers et SI).

http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892395_at_email.png

REJOIGNEZ-NOUS

Face au développement d'activités nouvelles, il est indispensable de renforcer, chaque jour, notre politique de recrutement. Nos objectifs sont ambitieux et s'inscrivent dans la durée.