Après avoir été repoussée plusieurs fois, la commercialisation de l’enceinte connectée d’Orange, Djingo, devrait finalement débuter le 14 novembre prochain, comme l’a révélé ce vendredi Le Figaro, suivant l’annonce d’une conférence de presse tenue mercredi prochain par l’état-major de l’opérateur historique.

Si la direction de l’opérateur n’a pas révélé le prix de l’appareil, il pourrait se situer autour des 50 euros. Le partenaire d’Orange sur le projet, l’opérateur allemand Deutsche Telekom, commercialise la jumelle de Djingo, Magenta, pour 150 euros outre-Rhin.

Le lancement automnal de l’enceinte connectée avait été confirmé au mois de septembre dernier par CEO d’Orange France Fabienne Dulac, pour qui l’appareil doit permettre à l’opérateur historique de rentrer dans l’ère des objets pilotables par la voix.

« On a du retard, il faut le reconnaitre. La bonne nouvelle c’est que
l’Allemagne [Deutsche Telekom, NDLR] a lancé Magenta le 6 septembre et
qu’il y’a un tronc commun extrêmement fort entre Magenta et Djingo avec
trois mois d’écart entre les déploiements de Magenta et ceux de Djingo,
ce qui nous laisse assez confiants sur le fait que globalement nous
allons pouvoir lancer Djingo d’ici peu », avait indiqué la dirigeante.

La voix, le futur pour l’état-major d’Orange

Dont acte pour l’opérateur historique, qui commercialisera donc son appareil à quelques semaines des fêtes de Noël. Conçu en coopération avec Deutsche Telekom, l’assistant vocal se présentera sous la forme d’une intelligence artificielle permettant de gérer les services Orange
(comme la télévision ou la maison connectée), à l’aide d’un speaker pour le
téléphone en mode main libre pouvant interagir avec un smartphone, une
télécommande ou encore la box. L’enceinte devrait être disponible en boutique
Orange au tarif de 49 euros, comme l’a promis début septembre Fabienne Dulac.

Celle-ci ne tarit pas d’éloge sur le nouvel appareil d’Orange. « Djingo doit nous permettre de nous renforcer sur la commande par voix, qui sera clé dans les
années à venir. Pour Orange il est vital qu’on maîtrise ces interfaces
qui, à terme, piloteront tout notre écosystème. C’est ça pour nous la
priorité, c’est là-dessus qu’on se concentre parce que c’est le métier
d’Orange, non pas d’aller challenger Alexa ou Google Home – on ne fait
pas le même métier -, mais de maitriser les interfaces vocales qui seront
les interfaces de communication pour les clients demain avec tout
l’écosystème des produits et services d’Orange », expliquait-elle à la rentrée dernière.

Une opinion partagée par le PDG de l’opérateur, Stéphane Richard, qui voit dans le déploiement des assistants vocaux un
marché à conquérir alors que moins d’un français sur dix a actuellement
recours quotidiennement à un assistant connecté, comme l’assurait en fin
d’année dernière l’opérateur.

Posté dans Actualités Mots clés: ,
http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892384_internet_earth.png

UNE VISION

Promouvoir l’innovation technologique au service du développement des entreprises africaines en s'appuyant sur une large communauté d'experts en matière de NTIC.

http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892378_download_box_blue.png

DES PACKS INNOVANTS

Constitués à partir de références significatives et d'un ensemble de solutions et démarches "opérationnelles" adaptées à vos besoins (métiers et SI).

http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892395_at_email.png

REJOIGNEZ-NOUS

Face au développement d'activités nouvelles, il est indispensable de renforcer, chaque jour, notre politique de recrutement. Nos objectifs sont ambitieux et s'inscrivent dans la durée.