Cloud Computing : personne n’y comprend rien. Mais c'est formidable néanmoinsAnalyse – Une étude américaine de Wakefield Research pour le compte de Citrix illustre l’ignorance, parfois comique, des individus à l’égard des technologies du Cloud. Mais pour l’éditeur, il y a néanmoins une bonne nouvelle : les utilisateurs ont une perception positive du Cloud.

Le terme Cloud Computing fait son chemin. Il a même fait depuis quelques mois son apparition dans une publicité d’un célèbre opérateur français. Le Cloud maîtrisé. Pas sûr toutefois que ce spot contribue à rendre compréhensible le Cloud auprès du grand-public.

Et à en croire une étude réalisée par Wakefield Research pour le compte de Citrix, en effet, le commun des mortels a globalement assez peu idée, voire pas du tout, de ce que recouvre concrètement l’appellation Cloud Computing.

16% associent le Cloud à de l’informatique en ligne

Les fournisseurs de services Cloud ont du pain sur la planche pour clarifier le sujet. Et il faudra en effet brasser un peu plus que la notion de Cloud maîtrisé si on se réfère à certains des résultats de cette étude menée auprès de 1.000 américains.

Une part non négligeable des répondants prennent ainsi l’expression Cloud Computing au pied de la lettre, allant ainsi pour 29% d’entre eux jusqu’à associer le Cloud [Ndlr : nuage en anglais] aux nuages. Au sens propre oui.

59% des personnes interrogées pensent que le mauvais temps peut interférer avec le Cloud Computing – ce qui n’est pas totalement faux, puisqu’une tempête peut effectivement avoir des conséquences sur les datacenters des fournisseurs Cloud et ainsi perturber leurs services. Amazon a par exemple vu sa plate-forme d’IaaS être perturbée par la foudre en août 2011.

« Seuls 16% pensent à un réseau informatique pour stocker, accéder et partager des données depuis des terminaux connectés à Internet » lorsqu’ils sont questionnés sur le Cloud indique Citrix. En clair, le Cloud reste obscur pour la grande majorité des personnes, qui pourtant se connectent quotidiennement à des infrastructures de ce type, ajoute l’éditeur.

Pour 68% de sondés, le Cloud est bon financièrement

« Une majorité d’américains (54%) affirme ne jamais utiliser le Cloud Computing. Pourtant, 95% de cet échantillon utilisent le Cloud. En détails, 65% font de la banque en ligne, 63% achètent sur Internet et 58% utilisent un réseau social comme Facebook ou Twitter » illustre Citrix.

Oui, un service en ligne, comme il en existe depuis des années, c’est donc du Cloud Computing considère l’éditeur américain. C’est sans doute aller un peu vite en besogne, mais cela à le mérite de la simplicité pour décrire concrètement le Cloud à des fins marketing.

Si l’étude de Wakefield Research illustre la parfaite méconnaissance des individus quant au Cloud Computing, Citrix se félicite malgré tout de la perception de ces mêmes sondés à l’égard des atouts de celui-ci. 68% d’américains associent ainsi au Cloud des bénéfices économiques. Pour 35%, le Cloud permettrait de baisser les coûts.

Ces arguments en faveur du Cloud restent cependant à apprécier, au cas par cas. Par ailleurs, quel crédit accorder à ces résultats après avoir démontré dans un premier temps la perception nébuleuse des utilisateurs vis-à-vis du Cloud ? Si une chose paraît acquise, c’est peut-être d’abord la victoire du Cloud sur le terrain marketing.

Comparez la performance des offres cloud via notre service Cloud Monitor

Posté dans Actualités Mots clés:
http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892384_internet_earth.png

UNE VISION

Promouvoir l’innovation technologique au service du développement des entreprises africaines en s'appuyant sur une large communauté d'experts en matière de NTIC.

http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892378_download_box_blue.png

DES PACKS INNOVANTS

Constitués à partir de références significatives et d'un ensemble de solutions et démarches "opérationnelles" adaptées à vos besoins (métiers et SI).

http://evanade.com/wp-content/uploads/2012/02/1328892395_at_email.png

REJOIGNEZ-NOUS

Face au développement d'activités nouvelles, il est indispensable de renforcer, chaque jour, notre politique de recrutement. Nos objectifs sont ambitieux et s'inscrivent dans la durée.